Le 2 Juin 2020

LE GRAND JEU EST TERMINE.

Nous remercions vivement les participants pour leur enthousiasme et leur haut niveau de culture. Nous publions ci-après les réponses que nous avions prévues à nos questions. Le Jury se réunira au cours du mois de Juin pour trancher sur quelques variantes proposées. Les participants seront alors immédiatement informés, et les prix feront l’objet d’une Réception de remise fin Juin, ou d’un envoi à l’adresse que nous indiqueront ceux qui ne peuvent pas venir en Charente. Voici le texte que nous vous avons soumis avec nos réponses :

 

 

 

LE GRAND JEU DE LA « CONFRÉRIE DU COGNAC »

Il faut respecter strictement le confinement… mais aussi s’en évader…Pour aller où ? Sur les territoires du Cognac, de la Culture et de l’Histoire.

C’est ce que propose la « Confrérie du Cognac » avec un Jeu qui permet à l’amateur de s’évader sans difficulté par internet sans recourir au casse-tête de la visioconférence. Tout le monde peut jouer.

Voici 45 QUESTIONS diffusées notamment sur le site internet de la Confrérie www.laconfrerieducognac.org auxquelles il faut répondre à l’adresse mail suivante : a.sabourin34@wanadoo.fr

Les réponses sont déposées chez Me Jérôme Bousquet, avocat au Barreau d’Angoulême, et elles seront publiées à la fin du Jeu, en particulier sur ce site, le jour où sera proclamée la fin du confinement et au plus tard le 31 MAI 2020.

Le jury composé de 5 membres de la Confrérie, dont le rôle se limitera à constater si la réponse est conforme à la liste déposée, se réunira aussitôt pour désigner les vainqueurs. Il aura qualité pour attribuer les prix suivants :

1.Pour une réponse juste aux 45 questions posées, 3 bouteilles de VSOP sélectionnées provenant des Maisons Ragnaud Sabourin, médaille d’or du Salon de l’Agriculture de Paris 2020 . Audoin de Dampierre (Château de Plassac ) et François Giboin ( Domaine de l’Hermitage), tous membres de la Confrérie.

2. Pour 40 bonnes réponses, 2 bouteilles, 1Ragnaud Sabourin, et 1 alternativement des deux autres domaines.

3. Pour 35 bonnes réponses, 1 bouteille de l’un des trois cognacs par tirage au sort du Jury.

Certaines réponses se trouveront dans des articles figurant sur notre site, – cherchez les- mais la plupart sont hébergées dans votre mémoire, votre bibliothèque ou celles de vos associés. Bonne chance !

1. Une catégorie de cognac haut de gamme s’appelle le VSOP ( initiales de « Very superior old pale » en anglais). Les charentais ont donné à ces 4 lettres une autre traduction, ironique, en français. Laquelle ?

Réponse : « Versez sans oublier personne »

2. En Charente, un Chevalier s’est rendu célèbre pour avoir inventé le procédé de distillation qui s’est imposé. Comment s’appelait-il ?

Réponse: « Le chevalier de la Croix Marron »

3. En Charente, certaines « Dames » n’ont rien de la silhouette féminine. Ce sont celles qui contiennent le précieux liquide. Comment les nomme-t-on?

Réponse:« Les Dames Jeanne »

4.V.Hugo disait que le « cognac est la liqueur des Dieux ». Deux expressions propres à la culture du cognac confirment sa relation avec le monde du divin. Quels sont ces deux expressions ?

Réponse: « Le Paradis » qui est la partie du chais où sont stockés les plus vieux et
plus prestigieux cognacs ;

Réponse: « La part des Anges » qui est le nom que l’on donne à l’évaporation du
cognac durant toute la période où il vieillit.

5.Quel est le cépage un peu « fou » qui produit des eaux de vie très fines et recherchées ?

Réponse: « La folle blanche »

6.Quel est l’homme politique anglais, dont une petite rue de Cognac porte le nom, qui développa au 19 ème siècle le libre échange, lequel permit l’essor du commerce du cognac ?

Réponse: « Richard Cobden »

7.Comment s’appelle le champignon noir qui ne pousse pas dans les bois mais sur les toits de nos chais remplis de cognac ?

Réponse: « Le Torulla »

8. Avant l’exportation du cognac, la Charente fournissait aux mêmes pays du Nord de l’Europe un produit qui excitait tout autant la rapacité du fisc. Lequel ?

Réponse: « Le sel »

9.La distillation, qui ne produit pas que le cognac, se définit par deux mots français d’origine arabe qui désignent le mode de production, et le résultat. Quels sont ces mots ?

Réponse: « Alcool » et « alambic ».

10. Quel est le poète et viticulteur charentais qui écrivit un poème célèbre sur le courage d’un animal devant la mort, et quel est le titre de ce poème ?

Réponse: Alfred de Vigny et « La mort du loup ».

11.Talleyrand offrait un jour un grand cognac à un hôte étranger qui vida son verre d’un trait. Talleyrand lui ayant dit que tel n’était pas l’usage, il précisa la manière de traiter ce genre de verre et son contenu: « on le contemple, on le hume, on le pose et… on en parle ». A qui s’adressait Talleyrand ?

Réponse: « Au Comte de Nesselrode, Ambassadeur du Tsar », qui était bien un étranger et qui buvait d’un trait son cognac comme de la vodka, à la mode russe.

12. Comment appelle-t-on les viticulteurs qui distillent eux-mêmes leur production ?

Réponse: « Bouilleurs de cru ».

13.Durant la Seconde Guerre mondiale, les précieux stocks de vieux cognacs n’ont pas été touchés par les allemands. Pourquoi ? Parce que l’officier commandant la garnison allemande était lié à Cognac comme importateur de cognac, et sa famille avait dirigé avant 1914 la Société Meukow. Comment s’appelait-il ?

Réponse: « Klaebish »

14.Blanc ou rouge, fruit du cognac et du hasard, né, parait-il, en 1589, qui est-il ?

Réponse: « Le pineau »

15. Qui a écrit : « Je suis enfin arrivé à Cognac qui me parut la Terre promise. Il ne faut plus célébrer notre Touraine comme le jardin de la France Il n’est en rien comparable. Car si la Touraine est un jardin, ici c’est le Paradis terrestre. Je n’ai jamais vu pareille abondance de beaux fruits, grosses pêches, muscat, pommes, poires et melons les plus sucrés que j’ai jamais goûtés. Et cette grande rivière qui traversait le Paradis terrestre, elle est devenue la Charente. Et nous avons dans ce Paradis une particularité qui n’existait pas dans l’autre : nous n’avons pas le fruit de la science qui perdit Adam. Et nous ignorons les drames de notre époque qui ne font que nous affliger sans pouvoir y remédier. Nous avons ici la tranquillité d’esprit au milieu des malheurs. On appelle ce pays la Champagne, et je crains de m’y trouver comme Hannibal dans les délices de Capoue ».

Réponse: « Etienne Pasquier (1529-1615) dans « Les Recherches de la France ».

Qui est l’auteur des citations suivantes ?

1.«O Beauté, Cruel poison de l’âme, et doux charme des yeux… »
Réponse:

Réponse: « Corneille, dans «ATTILA» v.764 et 765 , pièce de 1967»

2.« On se lasse de tout, sauf de l’argent. »  

Réponse: « Théognis de Mégare »

3.« Un soir de demi-brume, à Londres, un voyou qui ressemblait à mon amour sortit de l’ombre… »

Réponse: « Guillaume Apollinaire, dans « La chanson du Mal-Aimé »

4.« Suis-je Amour ou Phoebus ? …Lusignan ou Biron ?
     Mon front est rouge encor du baiser de la Reine.
    J’ai rêvé dans la grotte où nage la Syrène… »

Réponse: « Gérard de Nerval dans le sonnet « El Desdichado »

5.« Etant riche, on est, tout »

Réponse: « Corneille, dans « La Veuve » v.1063, pièce de 1631 »

6.Dans quelle pièce du théâtre espagnol trouve-t-on un personnage du nom de « Couscous » ?

Réponse: « Aimer par delà la mort » de Calderon de la Barca. »

7.« Mon cœur a son secret, mon âme a son mystère, 
     Un amour éternel en un moment conçu,
     Le mal est sans remède aussi j’ai dû le taire
     Et celle qui l’a fait n’en a jamais rien su. »

Réponse: « Le sonnet d’Arvers »

8.« De l’esprit comme homme, du talent comme écrivain. En l’exhumant de ses Mémoires, on a trouvé un mort enterré vivant, qui s’était dévoré dans son cercueil. »

Réponse: « Chateaubriand, dans « la Vie de Rancé » à propos du Cardinal de Retz »

9.Qui est l’auteur, et dans quelle œuvre, de cette réplique : « Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger ».

Réponse: « Molière dans « L’Avare »

10.Qui a écrit et dans quelle œuvre : « Le rire est le propre de l’homme » ?

Réponse: « Rabelais, dans « Gargantua »

11.Qui a écrit : « Les deux mondes ? Celui-ci gâte l’autre, et l’autre gâte celui-ci. C’est trop de deux. Il n’en fallait qu’un ». 

Réponse: « Montesquieu »

12.Qui a osé écrire et dans quelle œuvre : « Commençons par distinguer le moral du physique dans le sentiment de l’amour…Le moral de l’amour est un sentiment factice, né de l’usage de la société et célébré par les femmes avec beaucoup d’habileté et de soin pour établir leur empire, et rendre dominant le sexe qui devrait obéir.

Réponse: « Jean-Jacques Rousseau, dans le «  Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes »

13.Et de qui et où se trouve cette lettre de rupture adressée à une femme : « On s’ennuie de tout, mon Ange, c’est une loi de la Nature ; ce n’est pas ma faute…Il suit de là que depuis quelque temps je t’ai trompée ; mais aussi ton impitoyable tendresse m’y forçait en quelque sorte. Ce n’est pas ma faute. Aujourd’hui, une femme que j’aime éperdument exige que je te sacrifie. Ce n’est pas ma faute. Je sais bien que voilà une belle occasion de crier au parjure : mais si la Nature n’a accordé aux hommes que l’inconstance, tandis qu’elle donnait aux femmes l’obstination, ce n’est pas ma faute. Crois-moi, choisis un autre amant, comme j’ai fait une autre maîtresse. Ce conseil est bon, très bon. Si tu le trouves mauvais, ce n’est pas ma faute… »

Réponse: « Choderlos de Laclos dans « Les liaisons dangereuses »

14.Pour qui le « sauvage » était-il « bon » ? Pour qui n’était-il qu’un « loup » ?

Réponse: « Bon sauvage » pour Rousseau, « un loup pour l’homme » Hobbes »

15.Qui a écrit : « Il suffit de bien juger pour bien faire » ?

Réponse: « Descartes, dans le « Discours de la Méthode »

1.Quel historien grec est l’auteur de : « J’écris pour l’éternité » ?

Réponse : « Thucydide »

2. Quel autre historien grec a écrit : « La meilleure éducation et le meilleur apprentissage pour la vie politique active est l’étude de l’histoire » ?

Réponse : « Polybe »

3. Qui a écrit : « L’histoire est le produit le plus dangereux que la chimie de l’intellect ait élaboré. L’histoire justifie ce qu’on veut . Elle n’enseigne rigoureusement rien, car elle contient tout et donne des exemples de tout » ?

Réponse : « Paul Valéry »

4. Quel historien italien a écrit : « L’histoire est fille du Temps » ?

Réponse : « Vittorio Siri (1608-1645) »

5.Qui a écrit ; « Commençons donc par écarter tous les faits ». ?

Réponse : « Jean Jacques Rousseau, dans le Discours sur l’origine et les fondement de l’inégalité parmi les hommes »

6. Quelle est la Bulle du Pape qui fut promulguée en France Loi de l’Etat au XVIII ème siècle ?

Réponse : « La Bulle « Unigenitus »

7. Qui a évoqué dans l’Histoire : « Les ruses de la Raison » ?

Réponse : « Hegel »

8. Qui avant Marx a défini la division de la Société en « classes sociales » ?

Réponse : « Guizot »

9. Quel est le principe de la Démocratie selon Montesquieu ?

Réponse : « La Vertu »

10.Qui fut le principal polémiste janséniste et dans quelle œuvre ?

Réponse : « Pascal, dans les « Provinciales »

11. Les leaders de deux Révolutions, française et russe, se sont divisés en deux clans séparés par une haine inexpiable . Qui étaient les deux français et les deux russes ?

Réponse : « Robespierre et Danton » « Staline et Trotski »

12. Qui furent les deux souverains français faits prisonniers au terme d’une bataille qu’ils ont perdue ?

Réponse : « Jean le Bon, François Ier ou Napoléon III » ;

13.Quels furent les deux Gouvernements républicains que refusèrent le droit de vote aux femmes ?

Réponse : « La Convention en 1792, et le Front Populaire en 1937»

14. Qui a écrit « je suis convaincu que j’ai sauvé la République en 1995 » ?

Réponse : « Roland Dumas »

( La citation complète est la suivante : « Je peux le dire aujourd’hui : les comptes de campagne d4Edouard Balladur et ceux de Jacques Chirac étaient manifestement irréguliers. Que faire ? C’était un grave cas de conscience. Annuler l’élection de Chirac aurait eu des conséquences terribles. Je suis convaincu que j’ai sauvé la République en 1995. » A méditer de la part d’un Président du Conseil Constitutionnel de France).

15. Qui a écrit et dans quel ouvrage: « Il faut considérer que tous les Etats dont l’Europe est composée ont entre eux des liaisons et des commerces nécessaires qui font qu’on peut les regarder comme des membres d’une même République, et qu’il ne peut presque point arriver de changement considérable en quelques- uns de ses membres qui ne soit capable de troubler le repos de tous les autres. » ?

Réponse :

« François de Callières, (1645-1717) dans « De l’art de négocier avec les souverains » (1716). L’auteur est un diplomate professionnel, Secrétaire du Cabinet de Louis XIV , négociateur de la Paix de Ryswick, qui met fin à la guerre entre la France et la Hollande (1688-1697).
Critique lucide de la politique étrangère de Louis XIV, l’un des meilleurs analystes de l’Europe du XVII ème Siècle…et d’après. Le livre a été republié aux Editions du « Nouveau Monde ».