Adhémar Esmein (1848-1913), originaire de Baignes-Sainte-Radegonde. Professeur de droit à la Faculté de Paris, il écrivit des poèmes sur la Charente.

« La Charente, est un beau pays, Une terre féconde et chaude. La vigne, le blé, le maïs,… O Saintonge ! O doux Angoumois ! Pays béni de la Charente ! »

Jérôme Tharaud (1874-1953) Jean Tharaud (1877-1952) membres de l’Académie Française, grands reporters, romanciers, ont décrit nos paysages et la luminosité du ciel.
« Ce tranquille panorama d’où l’on découvre à la fois la désolation de la Judée et les riches coteaux qui produisent l’eau de vie la plus embaumée du monde, retient inlassablement les yeux… »
Léonce Vallet (1875-1943), poète charentais écrit :
« En face de ces chais vastes bordant la rive, …ici lui sera confié le trésor Unique sous le ciel du clair liquide d’or, Rayon capté de la blonde aube, nectar, baume Aux corps lassés, aux cœurs meurtris des pauvres hommes, Qui, du port où, fidèle, elle déposera Le fardeau précieux des gabares, ira Répandre, par delà les flots des mers profondes, Le nom de ce pays en toutes parts du monde » Tout ce travail aussi pour la gloire du cognac : « En face de ces chais vastes bordant la rive, …ici lui sera confié le trésor Unique sous le ciel du clair liquide d’or, Rayon capté de la blonde aube, nectar, baume Aux corps lassés, aux cœurs meurtris des pauvres hommes, Qui, du port où, fidèle, elle déposera Le fardeau précieux des gabares, ira Répandre, par delà les flots des mers profondes, Le nom de ce pays en toutes parts du monde