• PETITE HISTOIRE ICONOCLASTE DES IDÉES ÉCONOMIQUES

    par G.MONTASSIER

    par G.MONTASSIER

    « PETITE HISTOIRE ICONOCLASTE DES IDÉES ÉCONOMIQUES »

    Ce petit livre de 285 PAGES, format de poche, par JEAN MARC DANIEL ( Edition « AGORA ») est clair, accessible et descriptif.

    Il aborde l’Economie par le seul biais susceptible d’échapper à la polémique : l’histoire des idées économiques. Un petit livre d’autant plus indispensable, pour se faire une opinion par soi-même sur la politique économique qui règle nos vies, qu’on ne saurait échapper au débat qu’elle suscite : il remplit les journaux, envahit la vie politique, et constitue un enjeu majeur des élections démocratiques au point que tout candidat à une élection présidentielle se dote d’une équipe « d’experts économiques ».

    Et pourtant le débat économique souffre d’un discrédit croissant et malheureusement justifié. Pour deux raisons : l’économie est divisée en « sectes » qui accumulent les désaccords entre elles, et les pronostics des économistes sont très souvent démentis par l’événement.

    Les sectes ? On est capitaliste ou socialiste, classique, néoclassique ou keynésien, favorable à la prépondérance du marché ou à celle de l’Etat, rallié à l’idée que l’économie est une science, tantôt rattachée à la physique, tantôt aux mathématiques, ou qu’elle est un savoir pratique toujours sujet au débat, et qu’elle ne sera donc jamais scientifique…

    Continue reading PETITE HISTOIRE ICONOCLASTE DES IDÉES ÉCONOMIQUES

  • III LA FRANCE

    1 CHRONIQUE MENSUELLE LE 15 DU MOIS

    2 LE LIVRE DU MOIS LE 1ER DU MOIS

    1er OCTOBRE 2017 LE LIVRE DU MOIS ;

     

    « QUELLE  DIPLOMATIE  POUR LA  FRANCE ? » PAR  RENAUD  GIRARD
    ( Edition du CERF. Mars  2017. 9€)

    Les relations internationales ne suscitent guère d’intérêt en France. On le voit bien : les  livres qui leur sont consacrés sont peu nombreux, ont des tirages confidentiels, et sont peu commentés dans la presse où les spécialistes sont rares. De ce fait, nos meilleurs diplomates n’écrivent plus, l’enseignement à Sciences Po et l’ENA décline en la matière, et nos récents Ministres successifs des Affaires étrangères sont, dans leur domaine, d’une colossale incompétence, sans que personne ne s’en avise. On comprend pourquoi notre politique étrangère accumule les échecs au Moyen Orient et en Afrique, sans s’imposer en Asie,  encore moins en Europe, ni être prise au sérieux par les Etats-Unis.

    Continue reading III LA FRANCE