«COGNAC-ART DE VIVRE »

 

Nous avons fait un choix entre de nombreuses recettes incluant le cognac. Mais nous n’avons pas voulu choisir entre les deux conceptions majeures qui divisent les amateurs depuis Taillevent au XIV ème siècle, ceux qui veulent sentir le goût particulier de chaque composante, et ceux qui apprécient les mélanges savants. Voici. »

IMG_1930

SANTE ET VERTUS DU COGNAC

 

C’est en France, au Moyen Âge que l’alcool commence à être étudié scientifiquement et les alchimistes appelaient l’alcool « Aqua Vitae », signifiant en latin « eau-de-vie », dénomination qui sous-entend son action pour la vie. Après de longues études, on définit mieux au XVe siècle les vertus médicinales de l’eau-de-vie et, jusqu’au XVIe siècle, elle reste consignée dans la pharmacopée et destinée tout d’abord à un usage strictement thérapeutique. L’Eau-de-vie fut ensuite appréciée pour elle-même grâce aux progrès de la distillation et techniques de vieillissement qui enrichissent ses arômes. Pris à doses modérées pour le plaisir de la dégustation, le cognac continue à être reconnu pour ses nombreuses vertus.

LES MODES DE CONSOMMATION DU COGNAC

 

Le cognac se déguste de multiples façons ; traditionnellement consommé en fin de repas pour ses propriétés digestives, il est aujourd’hui également apprécié avec beaucoup de succès en apéritif.
Et en gastronomie, le cognac vient enrichir et sublimer les plats les plus simples au plus élaborés, avec à la fois discrétion et caractère.

 Textes extraits du livre de Françoise Barbin-Lécrevisse « Cognac et cuisine d’aujourd’hui » aux Editions Le Croît Vif.

 

Tous les cognacs mentionnés dans cette rubrique « Cognac et Art de vivre » sont disponibles auprès de nos confrères viticulteurs, les maisons Audoin de Dampierre, François Giboin, Jean Fillioux et Ragnaud Sabourin

(voir rubrique « Notre sélection de producteurs haut de gamme »).

« l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération ».